Bali : Lovina, Banjar et Munduk

Après avoir traversé Java en train nous avons rejoint Bali. Et cette journée de train a été mémorable ! Mais ça en valait la peine car Bali nous a réservée de belles découvertes.

Autant pour le premier trajet en train nous étions en première classe en quelque sorte, là nous étions dans la classe la moins chère, donc pas du tout le même confort. Mais vraiment beaucoup mieux en ce qui concerne les rencontres et les échanges avec les locaux. On vous conseille vivement de voyager ainsi. C’est vrai que ça a été très long : 14h et qu’à la fin on ne sait plus comment s’assoir tellement on a mal partout =). Il faut peut être alors prévoir de ne pas faire le trajet en une seule fois, il y a des arrêts qui sont d’ailleurs intéressant comme celui pour le mont Bromo. Mais franchement je crois que ce voyage restera mémorable, avec les échanges qu’on a pu avoir avec les locaux mais surtout notre fou rire ! Ce n’est pas vraiment sympa d’avoir rit mais après 10h de train dans les fesses je vous jure il en faut peu. Je vous raconte, il y avait un couple et leur bébé, il n’arrêtait pas de pleurer, la maman faisait ce qu’elle pouvait pour le calmer, jusqu’à ce que le drame arrive. Le petit c’est mis à vomir … une horreur, mais ça ne s’arrête pas là puisque la maman à suivit … un chaos total ! Mais je vous rassure tout le monde est sortie indemne de ce moment des plus difficiles =)

Mais la journée ne s’arrête pas la car une fois arrivée à Banyuwangi c’est la nuit, il fallait aller au ferry pour la traversée en ferry. Heureusement on a discuté avec un groupe de jeunes qui nous ont accompagné car ils prenaient également ce même ferry. Certes, il y a des bateaux qui partent toutes les 30 min mais ce que les livres ne disent pas c’est qu’une fois arrivée à Gilimanuk, s’il est plus de 18h, et bien il n’y a plus de taxi ! Et la quand on n’a la tête du touriste préparez-vous à payer bien cher ! Le gars qui appel un chauffeur de taxi et le premier mot qui lui dit c’est « touriste » (à croire que ce mot est universel !) et donc touriste égal $$$$ !! Nous avons fait tout ce qu’on pouvait pour négocier, on a réussi à baisser que très peu mais bon nous n’avions pas le choix il était minuit … Mais l’aventure du jour ne se termine pas ainsi, après avoir passé 14h dans un train, sur une banquette peu confortable, avec de l’animation et ce faire rouler par un taxi, notre chauffeur était sûrement le seul chauffeur aveugle ! On a roulé tellement doucement qu’avec Fanny on était à deux doigts de prendre le volant à sa place !

Mike et Kévin dans le ferry. Il y avait même un karaoké !
Mike et Kévin dans le ferry. Il y avait même un karaoké !

Après ces petites anecdotes on est enfin arrivé à Permuteran où nous avons passé une douce nuit !

Lovina : connue pour être la ville des dauphins (il y a même une statue de dauphin qui y est érigée !). Nous avons fait le trajet Permuteran-Lovina avec un bemo ! « Mini mini bus » local c’était juste top ! On était les seules touristes et on a pu profiter d’un superbe paysage et d’ailleurs on aura même vu nos premiers singes !

La sortie dauphins : avant toute chose on a pu comparer le prix proposé par notre hôtel et celui qu’un gars nous proposait directement dans la rue, et on se fait bien enfler par les hôtels ! Donc on a réservé avec ce gars qui nous a démarché à notre sortie du bemo. Nous savions que cette activité était très touristique et qu’il y avait donc beaucoup de bateaux. Mais nous n’étions pas vraiment préparées à « chasser » le dauphin ! Effectivement dès qu’une personne voyait un semblant de mammifère tous les bateaux s’y précipitaient ! Au final nous n’avons vu que très peu de dauphins et ils fuyaient au plus vite …  Alors pour nous ça a été plutôt une belle balade au levé du soleil.

Depuis Lovina, on a grâce à un chauffeur pu se rendre à Banjar ! De là, on a vue un très beau temple mais également sur la route notre première procession mortuaire. C’est une superbe cérémonie grandiose tout à fait différente de ce qu’il peut être organisé en France.

Banjar est surtout connu pour ses sources d’eau chaude. Et on a bien apprécié notre baignade dans un cadre plaisant.

Munduk et ses cascades. Une fois arrivée à Munduk le guide nous indique le chemin et on part marcher au milieu d’une végétation luxuriante. Pour rejoindre la première cascade c’est assez facile, le chemin est tracé. C’est une image sublime, cette eau qui tombe de si haut, le bruit et le paysage construisent un cadre enchanteur. Ensuite sans savoir combien de temps nous sépare de la seconde cascade on se décide à aller la voir. Et bien, je pense que si nous avions su ce qui nous attendait nous y aurions réfléchit à deux fois. Effectivement, pour rejoindre la cascade Melanting  je ne sais pas combien de kilomètres il y a mais il y en a et le terrain n’est pas des plus simple, de belles montées et une chaleur étouffante. Petit conseil : ne pas faire comme nous, prendre un repas avant de faire cette balade et avoir beaucoup d’eau sur sois =) Mais ce n’est pas tout, en effet, la seconde cascade nous a réservée une surprise, puisqu’il faut payer un droit d’accès (10000 rouphia par personne).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :