Voyager en Europe avec InterRail

En 2013 je partais à la découverte d’une partie de l’Europe. Que le temps passe vite ! Effectivement le 8 août, ma sœur m’amenait à la gare TGV de Valence direction Genève. C’était le début d’une belle aventure qui laisse de beaux souvenirs en tête. Muni d’un billet InterRail je partais découvrir 7 pays et 10 villes !

Tout d’abord le séjour a commencé par une nuit courte et non des meilleures dans l’aéroport de Genève. A même le sol, la tête sur le sac voilà ce que fût le premier souvenir!

Aéroport de GVA
Aéroport de Genève première nuit !

Le matin départ de bonne heure pour Rome, première étape du voyage. Si je devais retenir une photo de Rome ça serait celle-ci :

Rome
Visite guidée de nuit de Rome

Après quelques jours à Rome, premier trajet en train pour Bari (le sud de l’Italie). Mais c’est également la première galère. Arrivé à la gare : je me rends compte qu’il n’y a plus de place en seconde classe pour le trajet et j’ai un billet InterRail qui est fait uniquement pour la 2nde … Tant pis j’achète en première classe et je croise les doigts pour ne pas me faire contrôler ! Lors du trajet il ya bien sûr eu un contrôle mais on ne m’a rien dit =)

Arrivée Bari : la ville la plus riche en émotions pour ce mois de vadrouille. En effet, il était prévu de ne rester qu’une nuit et de partir le lendemain dans la nuit en ferry pour Corfou. Après avoir traverser la ville sous une chaleur de plomb et avec les gros sacs : une fois au port, devant le guichet pour réserver des billets et l’annonce qu’il n’y a plus de disponibilité sur ce trajet ! Décomposition totale, la guichetière me dit de tenter demain qu’il y aura peut-être des annulations. Toute la soirée recherche de solutions pour repartir au plus vite d’ici et continuer le voyage mais rien à faire ! Le lendemain matin, il y aura quand même eu une bonne étoile puisqu’il y a eu des annulations et que c’était bon pour des billets pour le soir même ! Alors si j’ai une photo à retenir de Bari ce sera celle-ci :

Bari
Ca c’est le panneau qui signifié qu’on allait bien quitté Bari pour Corfou !

Après un long trajet en ferry, où là encore la nuit ne fut pas de tout confort, car pas de couchette et donc à même le sol, en plein dans le passage … Une arrivée à Corfou très très tôt le matin, petit-déjeuner qui aura coûté un bras et départ à la recherche d’une station de bus pour aller à l’hôtel. Et franchement ce ne fût pas du gâteau ! S’habituer à l’alphabet grec (chercher dans sa mémoire les souvenirs des cours de russe !). Tant bien que mal trouver un bus qui va jusqu’à l’hôtel et la belle surprise : beau petit hôtel tout simple d’apparence mais avec piscine et accès direct à la plage, avec la cerise sur le gâteau un balcon dans la chambre vue sur la mer ! (sans oublier les avions qui passent tout proche et c’est parfait !). Corfou c’est une très belle petite île, il a été très plaisant d’en faire le tour. Si j’avais une seule photo de Corfou à garder se serait donc celle-ci :

Corfou
La vue depuis le balcon

Après Corfou notre parcours nous amène à Athènes. Là encore ce n’a pas été de tout repos. Normalement avec le billet InterRail il était possible de prendre certaines compagnies de bateaux qui nous permettaient de bénéficier de réduction. Mais impossible d’avoir cette avantage, aucune agence sur place ne voulait prendre en compte le billet InterRail, il a donc fallut payer 80€/personne pour ce rendre à Athènes en bus et en ferry !

Une arrivés à minuit à Athènes, en périphérie, très loin du centre. Là encore ce fût une histoire pour trouver l’appartement réservé. Une horde de taxis vous racolent pour que vous montiez avec eux. Je me suis donc lancer et j’ai demander à une jeune athénienne de négocier un taxi pour rejoindre la première station de métro histoire de ne pas trop se ruiner ! Parfait résultat de la course : 5€ ! Athènes reste une ville magique et si je dois ne montrer qu’une photo je choisie celle-ci :

Athènes
Parce qu’Athènes c’est quand même magnifique et ça correspond tout à fait à l’image que je m’en faisais !

Après la grande et belle capitale grecque départ pour Thessalonique, cette ville n’a été qu’une étape lors du parcours, puisque avec son aéroport j’ai pris un vol Easyjet direction Berlin. Mais tout de même il ne faut pas oublier de mentionner que qu’ici on y mange très bien mangé :

Thessalonique
On en parle très peu mais on mange quand même très bien en Grèce ! Ici un assortiment de plusieurs plats traditionnels : un régal!

Berlin : une arrivée en avion sous la pluie. Première constatation, le prix excessivement cher des transports en commun. Deuxième constatation : une très bonne organisation à la gare ferroviaire. Effectivement depuis la gare de Berlin il a été possible de réserver des billets de train internationaux sans aucune difficulté, et ils connaissaient parfaitement le concept InterRail. En France nous avions essayé de prendre des billets à l’avance et c’était juste impossible, ils n’avaient selon eux pas moyen de réserver avec les avantages procurés par interRail … vive la SNCF ^^ Une photo de Berlin qui me restera en tête ? Celle-ci :

Berlin
Parce que Berlin ça reste tout de même une ville chargée d’histoire.

Sans aucune difficulté mais avec du retard … nous avons pris un train pour Prague. Moi le trajet a été assez complexe étant malade …la gastronomie berlinoise ne m’a pas réussi bravo ! Pour une fois un trajet sans embûches plutôt paisible même =) Une arrivé à Prague, la capitale de la République Tchèque. J’ai écrit un petit article sur cette belle ville.

Prague 2
Désolé pour la qualité de la photo, mais quand même je ne pouvais pas ne pas vous montrer le train couchette ! Pour les jolies photos allez plutôt voir l’article consacré à Prague.

Départ de nuit pour Copenhague ! Le seul trajet en train-couchette !!! Il fallait bien vivre cette expérience (même si personnellement je l’avais déjà vécu, ce n’était pas dans les mêmes conditions). Et bien la règle se confirme : dans un train couchette certes tu es couché (tu ne peux pas faire autrement vu l’espace de vie qu’on t’accorde), mais couché ne veut pas dire dormir … Une nuit très agitée, avec des allemandes qui sont arrivées en court de route et vraiment le plus dur c’est le manque d’espace. Mais il faut le vivre au moins une fois dans sa vie !

Copenhague
Le très célèbre quartier de Nyhavn mais j’aurais très bien pu mettre également les vélos !

Et voici les deux dernières villes : Oslo et Stockholm. Lors de ces trajets il n’y a eu aucune difficulté. En effet, les trains et bus sont réellement de qualité et confortables. Vous pouvez aller jeter un œil à mon article sur Oslo afin d’en savoir un peu plus Voici les deux photos que je retiendrais :

Oslo
Oslo pour moi c’est prendre le bateau et partir se baigner sur une île.
Stockholm
Stockholm et ses halles avec ses produits frais. Mais également les pâtisseries. Là aussi on y mange très bien.

 

Site InterRail

Un petit article qui retrace un beau parcours avec de belles anecdotes ! Je vous raconterai d’autres petites histoires sur ce beau voyage par la suite .

A la prochaine !

Publicités

2 Comments

Add yours →

  1. Super article ! Merci de partager tout cela ! C’est agréable de te lire ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :